L'histoire en classe de lycée

 Par l’étude du passé, l’histoire enseignée au lycée transmet aux élèves des connaissances précises et diverses sur un large empan historique, s’étendant de l’Antiquité à nos jours. Elle les aide à acquérir des repères temporels et leur permet de discerner l’évolution des sociétés, des cultures, des politiques, les différentes phases de leur histoire. Elle les confronte à l’altérité par la connaissance d’expériences humaines antérieures. Partant, elle leur donne les moyens d’une compréhension éclairée du monde d’hier et d’aujourd’hui, qu’ils appréhendent ainsi de manière plus distanciée et réfléchie.

Le monde dans lequel les lycéens entreront en tant qu’adultes et citoyens est traversé par des dynamiques complémentaires, conflictuelles, voire contradictoires dont beaucoup sont les conséquences de faits antérieurs, de longues ou brèves mutations. L’histoire permet d’éclairer ces mouvements complexes et incite les élèves à s’instruire de manière rigoureuse et, en développant une réflexion approfondie qui dépasse les évidences, les préparent à opérer des choix raisonnés.

Votre manuel numérique



Le programme de la classe de seconde, intitulé «Grandes étapes de la formation du monde moderne»revient sur des périodes abordées à l’école primaire et au collège.Il couvre un temps long qui permet d’initier les élèves à une réflexion sur la notion de période historique et de leur donner des repères chronologiques. Il approfondit également la connaissance de l’époque moderne et de ses mutations profondes.



L’enseignement de l’histoire a pour visées:

- la construction d’une réflexion sur le temps:outre l’acquisition de grands repères, l’élève doit comprendre ce qu’est un événement, une permanence, une continuité, une rupture, une mutation, une évolution pour saisir la manière dont des sociétés se transforment dans le temps;

- le développement d’une réflexion sur les sources:l’élève apprend comment la connaissance du passé est construite à partir de traces, d’archives et de témoignages,et affine ainsi son esprit critique;

- l’initiation au raisonnement historique:l’élève apprend à évaluer les ressources et les contraintes d’un événement, d’un contexte humain, temporel ou spatial, à comprendre les interrogations et les choix des acteurs individuels et collectifs, à appréhender les conséquences de leurs actions à court, moyen et long terme;

- le développement d’une aptitude à replacer les actions humaines et les faits dans leur contexte et dans leur époque;

- la prise de conscience par l’élève de son appartenance à l’histoire de la nation, de l’Europe et du monde, ainsi que des valeurs, des connaissances et des repères qui contribuent au développement de sa responsabilité et de sa formation civique;

- le développement de la culture générale des élèves